Bouton d’or

Bouton d'Or Ciel (5)

N’étant pas convaincue des collections en boutique, j’ai décidé de faire moi même une bonne partie de la garde-robe de ma Mandarine. Et comme à l’entrée du printemps, on a toujours besoin de blouses à manches longues, je me suis lancée dans ce joli patron, à basque et petits volants.

Bouton d'Or Ciel (3)

Blouse Bouton d’Or, Atelier Scammit – Voile de coton, Mondial Tissus

Bouton d'Or ciel

On ne le voit pas très bien avec cet éclairage, mais le bleu ciel du voile de coton tend un peu vers le gris. Il est donc un chouïa tristounet, et avait bien besoin d’être réveillé. Pour ce faire, j’ai découpé un biais dans une ancienne blouse de ma fille, dans ce joli Liberty Phoebe. Au dos, j’ai utilisé de petits boutons roses, qui servaient, il y a une trentaine d’année, à fermer l’un de mes gilets, tricoté par ma maman.

Une petite blouse et une pincée de souvenirs…

Bouton d'Or Ciel (2)Bouton d'Or Ciel (4)

Pour ce qui est du patron, rien de plus facile. L’empiècement du haut est doublé, ce qui, en plus d’être plus agréable et plus facile à monter, apporte une belle finition à l’intérieur de la blouse. Pour les petits volants, il faut un peu plus de concentration, comme souvent avec les petites pièces. Mais comme ils peuvent se poser dans les deux sens, le résultat sera différent, mais toujours mignon. Ici, j’ai choisi de faire les volants froncés. Normalement, ils ne devraient pas être doublé, mais mon voile de coton était vraiment très fin, et j’aimais bien le rappel du Liberty, discrètement posé sur l’épaule.

Bouton d'Or Ciel (1)

Dernière photo pour le plaisir, parce qu’entre le bleu de la blouse et la jolie tresse, il fallait bien la pose  « Reine des Neiges » ;)

Publicités

Simon le Tigre

Simon le Tigre (2)

Dans la ménagerie de Pica Pau, le dernier né est Simon, le tigre. Je l’ai crocheté pour les 30 ans de mon frère (ou les 3 ans de son fils) (ils vont très certainement se le partager ;) )

Simon le Tigre (5)

C’est le plus coquin de tous les personnages! Toujours allongé sur une branche, les pattes et la queue dans l’eau, il ne pense à rien, pour ne pas trop stresser. Il écoute de la musique à longueur de journée, il s’entend avec tout le monde et il adore discuter. C’est un ami fidèle, mais si vous avez quelque chose à lui demander, mieux vaut s’y prendre plusieurs mois à l’avance. Il adore les beignets au riz.

Simon le Tigre (7)

Il est crocheté en 5, en Partner 6, pour les coloris vermillon et blanc et 3.5 en double, pour le noir, le tout chez Phildar. J’ai utilisé un peu de Lima de Drops, crocheté en double, pour le vert pistache (7219) et le bleu foncé (4305).

Ils n’avaient plus le coloris vermillon en Partner 3.5, en boutique. Je me suis donc rabattue sur la taille du dessus et sur une plus grosse taille de crochet. Au final, le point est peut-être un peu moins régulier qu’avec un fil plus petit, mais sa donne une belle taille au tigre. Ça lui donne un côté peluche, d’être gros et grand comme ça!

Simon le Tigre (6)

Il n’est pas parfait. Il a la bouche un peu de travers, on dirait qu’il grimace, ou qu’il grogne. Les rayures ne sont pas toutes très jolies, et il m’a coûté plus cher en rembourrage que les autres. Mais, j’aime bien sa tête et son look.

En lui souhaitant une belle vie dans sa nouvelle maison!!

 

La robe aux hérissons

Marthe aux hérissons (1)

Clémentine a redécouvert Émilie Jolie, et ce n’est pas peu dire, elle est fan. En ce moment, le CD tourne en boucle, et quand elle ne l’écoute pas, elle chante toutes les chansons, qu’elle connaît par cœur. Et, à force de répétitions, nous aussi, nous les connaissons par cœur…

Marthe aux hérissons (8)

Aussi, quand j’ai préparé cet article, je n’ai pas pu m’empêché de l’associer à La chanson du hérisson…

Allez, c’est cadeau!!

Sinon, la petite robe, c’est une jolie Marthe, dans un joli coton hérisson ;)

Marthe aux hérissons (4)Robe Mini-Marthe, République du Chiffon – Coton hérissons, Ma Petite MercerieMarthe aux hérissons (6)

 Le modèle est toujours aussi simple et agréable à coudre et à vivre. Le coton est un peu épais et donne une belle ampleur à la robe, en faisant joliement ressortir les fronces. Il est aussi de belle qualité: la robe a été mise et remise (et donc lavée et relavée) depuis l’automne, et rien n’a bougé.

Un petit combo gagnant donc, qui plaît toujours à ma fille!! Avec en bonus, la joie de l’avoir (et la voir) portée durant les trois saisons, de l’automne au printemps.

Marthe aux hérissons (7)

Magasin Général, Loisel et Tripp

Magasin Général (3).jpg

Cet hiver, mes lectures m’ont fait voyager dans le vaste Canada, depuis les premiers colons jusqu’aux années 30. Avec Clavel, j’ai suivi le destin souvent tragique et les aventures de familles de colons, de chercheurs d’or, d’indiens et de trappeurs, d’agriculteurs miséreux, de tous ces gens qui se sont battus pour faire du Canada un beau et grand pays. C’était souvent triste et difficile, et les personnages faisaient preuve d’une grande obstination et de résilience. Le tout très joliment dépeint sous la plume et la poésie de l’auteur.

Magasin Général (2)

Avec ces BD, on saluera la richesse du texte et du scénario, mais aussi le dessin magnifique de ces deux auteurs. Avec eux, on plonge dans le quotidien d’un tout petit village canadien des années 30.

La profondeur des personnages, leurs expressions typiques, leur franc parlé et la beauté de la campagne dans laquelle ils vivent… Une vraie invitation au voyage! Et avec une fraîcheur et une belle insouciance, un regard bienveillant sur ces personnes qui se battaient avec les problèmes de leur époque et la dureté de leurs vies.

Magasin Général (1)

Mailin

Mailin (1)

Ce joli pull, j’avais envie de le tricoter depuis un bon moment. Mais j’avais un blocage sur les techniques employées pour le réaliser: le top-down et le tricot en rond. Je n’étais pas certaine que ça apportait grand chose au modèle, et franchement, j’avais la trouille de me lancer.

Mailin (8)

Mailin, Isabell Kraemer – Puna, coloris brun 03, Drops

Mailin (2)

Comme souvent, la curiosité l’a emporté! J’avais vraiment très envie d’essayer, ne serait-ce que pour avoir enfin accès à tous les patrons que l’on trouve sur Ravelry. Et comme je voulais aussi me laisser emporter par la vague de jacquard qui a pris les tricoteuses cet hiver, j’avais besoin de tester ces techniques.

Et j’ai adoré!! Non, vraiment, c’est trop chouette de voir le modèle naître en direct, sous les aiguilles. Effectivement, on peut aussi essayer le pull, dès les emmanchures passées, et contrôler la taille, ce qui est impensable avec un modèle à plat. Et, même si j’aime bien faire les coutures, ne pas en avoir, c’est aussi très agréable…

Mailin (4)Mailin (3)

Pour la laine, j’avais en stock ces pelotes de Puna de Drops. Elles étaient prévues pour un gilet pour ma fille, mais j’ai abandonné le projet. La laine est très douce et chaude, et j’avais bien envie de la garder pour moi. L’échantillon ne correspond pas vraiment. Heureusement, j’ai trouvé sur Ravelry, des tricoteuses qui avaient fait ce modèle avec cette laine. Alors, en suivant leurs avis, j’ai tricoté le pull deux tailles en dessus de la mienne, en L pour un M1.

Au final, il pourrait être encore un peu plus loose, pour être plus conforme au modèle de présentation, mais je l’aime beaucoup comme ça.

Il est vraiment très chaud, et bien douillet. Pour le moment, la laine n’a pas bougé, même si je crains qu’elle bouloche un peu dans le temps. Je l’ai déjà pas mal porté, et il aura fait son petit effet autour de lui ;)

Harricana – Le Royaume du Nord, Bernard Clavel

Le Royaume du Nord- Bernard Clavel.jpg

Le soir, il y eut une vaste bataille de vents. Celui qui avait amené la pluie de l’océan retrouva de la vigueur et s’en vint attiser le feu dont la fumée se coucha comme un gros animal enveloppant la tente et écrasant les buissons d’alentour. L’averse crépita plus fort, il fallut nouer la portière et resserrer les attaches des piquets. Ce vent-là fit le fou sur le lac et les rives durant une bonne heure. Puis, alors qu’il s’acharnait, un autre se leva derrière un bois où des hauts peupliers dominant les aulnes se mirent à chanter. Celui-là venait du couchant. Peut-être à l’origine d’un autre océan, mais, depuis qu’il l’avait quitté, il s’était tant et tant vautré sur des terres et frotté aux montagnes qu’il ne portait plus une goutte d’eau. C’était un vent sec comme une botte de bon foin et qui craquait en se faufilant sous les aulnes.

Un moment, ils se calmèrent tous les deux pour s’observer. Raoul qui les avait à l’œil dit tranquillement:

− C’est le couchant. Il va mater ce putain de vent de pluie. Demain ce sera le grand clair.

Celui de l’est ramassait ses dernières forces. Voulant résister encore, il tenta une attaque surprise. Un moment allongé derrière la barrière des résineux apaisés, il devait gonfler ses muscles de la force des eaux à l’endroit où la rivière rejoint le lac. Il se haussa d’un coup, prenant appui sur les arbres noirs qui courbèrent l’échine. Les épinettes à tronc cendré toutes secouées cherchaient à s’abriter sous les grand baumiers dont les membres craquaient. Il y eut comme un rugissement de fauves et ce fut l’instant que choisit le vent d’ouest pour répliquer. Sans coup de gueule, sans rien bousculer vraiment, il avança, toute sa belle force déployée sur l’immensité du pays. C’était un personnage qui en imposait. Il en avait vu de plus rude au cours de son voyage. L’autre tenta bien un moment de s’agripper aux arbres, il ne réussit qu’à voler quelques poignées de feuilles qu’il abandonna sur l’eau dans sa retraite.

La blouse à volants

Blouse à volants (3)

Pour l’anniversaire de ma filleule, j’avais envie de lui faire un cadeau de grande. Difficile de lui trouver des jouets qui lui plaisent, à 8 ans, on commence à savoir ce qu’on veut, et elle encore plus!!

Du coup, j’ai eu envie de lui faire un petit vêtement, un truc de moi pour elle.

J’ai trouvé une jolie viscose jaune soleil chez Mondial Tissus, qui me semblait s’accorder avec sa peau cuivrée et ses cheveux d’ébène.

Blouse à volants (4)

Modèle 612, Burda HS spécial enfant n°62 – Viscose et pressions, Mondial Tissus

Blouse à volants (1)Blouse à volants (4)

Pour le modèle, je suis partie d’une blouse Burda qui s’arrêtait à la taille 6 ans. Comme il fallait s’adapter à sa longue et fine silhouette, j’ai patronné un 10 ans en longueur, et entre le 8 et le 10 ans pour la largeur. J’ai ajouté les manches longues prévues dans la version combi-short et des volants, à l’œil. Pour fermer le dos, j’ai mis ce qui m’a semblé le plus joli et le plus pratique: des pressions plastique.

Au final, elle lui est encore un chouïa grande, mais elle tombe très bien. Et ce jaune solaire, c’était vraiment la bonne couleur!!

Petits bonnets, petit jacquard

Prairie Fairy Hat (4)

Cet hiver, j’ai succombé à la grande effervescence autour du jacquard. J’ai fait ça comme à mon habitude, avec mes envies, dans mon coin, sans participer à aucun KAL, même si j’en ai zyeuté beaucoup.

J’ai aimé, et même adoré plusieurs créations des unes et des autres, je me suis inspiré, mais j’ai commencé petitement, pour me mettre en jambe tranquillement.

J’ai donc tricoter deux bonnets, pour des petits chats.

Le premier, sans grande surprise est pour ma fille. Il s’agit d’un modèle gratuit de Drops, la Prairie Fairy Hat. C’est un modèle d’inspiration nordique, avec de jolies fleurs d’hiver.

Prairie Fairy Hat (5)

Prairie Fairy Hat, Drops – Lima, Drops, coloris marine, naturel, cerise, pistache et vert océan

Prairie Fairy Hat (1)Prairie Fairy Hat (2)

J’ai adoré tricoter ce bonnet. La laine est très agréable, ronde et douce. Le jacquard est vraiment sympa à faire, et le tout monte vite. Il y a juste eu un petit couac pour les diminutions, que j’ai repris. Si j’avais suivit le patron à la lettre, il aurait vraiment eu une forme bizarre sur le haut, comme une bosse, parce qu’il y avait trop de diminutions sur trop de rangs. J’ai donc fait autant de diminutions sur moins de rangs, et le bonnet à une forme plus harmonieuse.

Mon second jacquard est de la layette, un bonnet à oreillettes pour un petit Paulin.

Bonnet Paulin (2)

Modèle n° 12, catalogue Phildar 653 – Phil Soft, coloris outremer, écru et houblon, et Partner 3.5, coloris aviateur et bordeaux, Phildar

Je l’ai tricoté en rond, pour ne pas faire de couture, et j’ai ajouté un motif en haut, parce que je n’avais pas la bonne taille, en hauteur. Le modèle est sympa et le rendu et plutôt pas mal. J’ai eu de gros doute quand à mon choix de couleurs, mais au final, ça match plutôt bien. Par contre, je n’ai pas vraiment aimé le tricoter. Il est tricoté en magic loop car mon câble était trop long, et je ne suis pas une grande fan. Ça tire beaucoup sur les mailles, et il faut toujours les réarranger pour les tricoter. Au final, j’ai préféré passer sur quatre aiguilles un peu plus tôt, c’était bien plus agréable.

La laine aussi m’a déçue. J’avais tellement flasché sur la Soft… Mais elle n’est pas très agréable à tricoter, le fil a cassé plusieurs fois, alors qu’il était tricotiné. Et il perd tout son gonflant une fois tricoté. En plus, il a l’air plutôt difficile d’entretien… C’est bien dommage, il m’en reste une dizaine de pelotes!

Bonnet Paulin (3)Bonnet Paulin (1)

Malgré tout, il a beaucoup plu à la maman.

Et pour l’accompagné, j’ai glissé, dans un joli sac, Federico l’ours. Le sac est cousu et doublé dans deux cotons Mondial Tissus, l’un à petites maisons et l’autre prune uni.

Trousseau Paulin (2)Trousseau Paulin (3)Trousseau Paulin (1)

Jacques et Federico

Federico (1)Jacques (2)

J’ai découvert le monde de Pica Pau sur Instagram, avec son personnage de Murray, la loutre. Je suis tombée complètement amoureuse de ce petit bonhomme, et de toutes ces autres créations. Et comme je n’ai pas bien regardé en me lançant en quête de son livre, j’ai acheté son premier, en français, mais sans Murray…

Qu’à cela ne tienne, j’ai aussi trouvé mon bonheur parmi tous ces petits personnages en marinières.

Jacques (1)Jacques (4)

Et voici donc le premier d’une très certaine longue liste: Jacques le singe. Il est crocheté au crochet 3, en Partner 3.5 de Phildar, coloris renne, beige, aviateur, bordeaux et noir.

J’ai adoré sa construction de la tête vers les pattes, sans couture. Et je me faisais une montagne des broderies alors que c’est vraiment tout bête. Au final, il a la bouche (et la tête) un peu de travers, mais je trouve que ça lui donne un petit air fripon.

Jacques (5)

Dans son livre, l’auteur nous donne un aperçu du caractère de ses personnages. Voici ce qu’elle dit au sujet de Jacques:

Jacques connaît les plaisirs simples de la vie: un bon vin (avec modération!), du fromage et une miche de pain sur une plage à l’abri du tumulte, c’est tout ce dont il a besoin pour être heureux. Et puis aussi un carnet et quelques pinceaux pour dessiner!

Federico (2)Federico (4)Mon petit second, c’est Federico l’ours. Il est aussi crocheté en 3, avec des fils de Partner 3.5 brume, beige et noir, et en Phil Soft écru et ciel, le tout toujours chez Phildar.

La construction est exactement la même que pour Jacques. Il a juste des oreilles plus petites et une queue toute courte. Alors lui, par contre, il a franchement le museau de travers… C’est trop bête, ma broderie était bien, mais j’ai penché son museau en le cousant à sa tête. Et bien sûr, je ne m’en suis vraiment rendu compte que bien après avoir commencé les pattes, et il était déjà bien rembourré!!

Malgré son petit nez tordu, je l’aime beaucoup. Ça le rend encore plus authentique ;)

Federico (3)

Federico a l’air d’un garçon très sérieux, mais en réalité, il a juste honte de dévoiler ses sentiments. C’est un grand navigateur et il adore passer des heures dans son atelier, à inventer de nouveaux appareils pour son bateau. Il raffole des tartines à la confiture de pêche et déteste les pommes.

Jacques (3)Federico (5)

Jacques s’est envolé dans le paquet aux mille surprises pour l’anniversaire de mon frère. Il a été accueillit avec une joie certaine et sans retenue, et a bien tenu son rôle de « doudou de grand ».

Federico ira bientôt rejoindre le dernier bébé de la famille, où il remplira, j’en suis sûre, son rôle d’ours à la perfection.

Un regard en arrière

J’avoue, j’ai mis du temps.

Des petits tracas en décembre, puis les fêtes et les vacances. Ensuite, j’ai eu envie de profiter de ce doux mois de janvier et de cette nouvelle année toute neuve. Je me suis doucement laissée happée par la vie…

Mais quand même, j’avais toujours des choses sous le coude, à partager ici, avec de nouvelles envies et de grandes idées.

Et comme on a tout le mois de janvier pour ce la souhaiter: BONNE ANNÉE!!!

Je vous souhaite une belle année,

heureuse, joyeuse, riche, saine, soyeuse, créative, inspirante, gaie,

enivrante, sereine, attachante, reposante, douce, mélodieuse,

palpitante, studieuse, gagnante, productive et amoureuse.

Fort de la Révère

Si j’ai tardé, c’est aussi parce que je voulais revenir avec du lourd, après de petits tricots et des cousettes de fillettes. Du très lourd même: un gros pull en mérinos. Un pull qui m’a pris deux bons mois, pour se révéler être un vrai ratage sur mon choix de patron. Il est immettable! J’ai donc ruminé mon échec, accepté de laisser ce pull en attendant d’avoir la motivation de le détricoter et fait le tour des petites choses qui me restaient à publier.

Et puis j’ai eu envie, peut être plus pour moi, de faire un bilan de tous ces projets qui ont ponctués 2017… Jeter là, pêle-mèle, mes cousettes, tricots, cadeaux et bidouillage.

Hiver

Des bonnets à offrir, et un ensemble pour moi, qui est maintenant porté par mon cher et tendre. Il y a aussi ce snood en Phil Charme de Phildar, que j’adore. Je l’ai tricoté l’hiver dernier, et je l’avais publié. Mais il semblerait que l’article ait disparu… Dans tous les cas, j’ai beau aimé ce snood, je n’ai jamais pu le porter: il me gratte trop! Il fera un beau cadeau pour 2018 ;)

Il y a eu aussi deux pulls pour mes enfants. Le premier, pour mon grand n’a que très peu été porté. Finalement, un pull tricoté, ça ne lui disait trop rien… Son cousin l’a récupéré, en espérant qu’il en profitera plus! Celui de ma fille a bien plus vécu… un peu trop vite à mon goût, la laine n’était vraiment pas de bonne qualité.

Quand aux cousettes, il y a ici, une robe oiseaux que j’adore et une blouse panda qui nous plaît toujours autant!!

Printemps

Un peu de déco et de cadeaux, et des chouchou de l’année: Mon gilet bruyère et le top fleur de Clémentine. Je les adore ces deux-là! Et autant vous dire qu’on les a bien portés. J’ai fini par enlever les boutons de mon gilet et je l’aime bien mieux comme ça. Par contre, je ne l’ai presque pas porté cet hiver, alors que je pensais vraiment qu’il m’accompagnerait dans toutes les saisons. Mais finalement, les manches courtes, ça ne rentre pas sous le manteau, et ce n’est pas très joli sur un pull…

J’ai aussi beaucoup porté ma blouse marguerite, même si l’encolure est un peu trop grande. Elle est très légère et vaporeuse, un vrai régal quand il fait chaud.

Le pull poisson et le pull Thalassa ont bien servi aussi, mais je regrette certaines finitions pas très jolies.

Eté

De la fraîcheur!! Et du crochet, avec un joli tapis, le buddah et mon beau pull Pauline. Je l’ai beaucoup porté, mais il est un peu court. Il faudrait bien que je le rallonge, il me reste assez de coton, mais je ne sais pas trop comment m’y prendre… Après avoir décrocheté les rangs de mailles serrées, il faudrait repartir en brides, mais dans l’autre sens… À réfléchir ;)

En couture, je me suis bien amusée cet été, et tout a été beaucoup porté et aimé!! Vous retrouverez mes robes Aloha et Daphné, mon top Louise, le chemisier Nellie, la blouse Datura (peut être la moins portée…) et la si jolie robe panda de Clémentine.

Automne

Les douces couleurs d’automne, enfin, et un peu plus de choses pour ma Mandarine. Ces jolis tabliers sont plus que largement amortis: portés tous les jours à l’école. Son gilet jaune aussi, est beaucoup porté. Il lui va bien, et me remplis de fierté à chaque fois que je le lui vois.

Elle porte beaucoup sa blouse Errol, qu’elle aime énormément. Les deux robes, une Marthe aux hérissons (bientôt ici) et la Sakura ont un peu moins de succès, mais ça viendra peut être au printemps prochain…

Mes trois dernières blouses, Zéphir, Marthe et Be Pretty, avec une très nette préférence pour la Be Pretty. C’est de loin celle que j’aurai le plus porté l’automne dernier. J’adore ses couleurs!!

Un peu de tricot aussi, avec un premier jacquard, qui s’envole sur la tête de mon amoureux, et mon boulet de deux ans, mon Trendy Châle, que je suis si contente d’avoir enfin terminé. Il m’accompagne presque tous les jours depuis novembre…

Et pour 2018?

En-cours.jpg

Et bien, j’ai quelques en-cours tricots, un pull en jacquard (Riddari, Védís Jónsdóttir) qui avance bien, et un autre douillet dans une belle laine marron (Mailin Sweater, Isabell Kraemer). Il y a les petites mignonneries de Pica Pau, au crochet. De jolis coupons de tissus, viscose, jersey, et cotonnades de La Droguerie. Et un joli top en coton, qui attends sur mes aiguilles, depuis l’été dernier, que je veuille bien le finir.

Et toujours, des millions d’idées et d’envies…

Un froid de décembre

2017-12-02 09.03.24

Il a fait très froid ces derniers jours. On a profité que l’amoureux ne travaille pas pour passer du temps ensemble, tous les quatre au chaud. On a quand même été encouragé Léonard à son match de basket, samedi matin. Dimanche, on est sorti, avec le soleil, faire un tour à la fête foraine et payer aux enfants un tour de manège et une barbe à papa.

2017-12-02 09.03.362017-12-02 09.03.42

Alors, non, il n’a pas neigé à Nice. Mais, en ouvrant mes volets samedi matin, j’ai eu le plaisir de voir les petites montagnes, tout près de nous, saupoudrées de blanc. Et sur la route du basket, les enfants étaient émerveillés de voir se dessiner les cols blancs à l’horizon.

Aujourd’hui, le soleil est bien revenu, mais il fait encore très froid. Un temps à tricoter sous un plaid avec un bon thé et de la musique douce…

Et ça tombe bien, parce qu’on va parler bonnet. Avec deux jolis modèles pour hommes.

Smalt (1)

Le premier, c’est le modèle Smalt de Lilofil, que vous trouverez en téléchargement gratuit ici. Il est tricoté en Phil Randonnées de Phildar, coloris nocturne et écru. À la base, je l’ai fait pour mon fils, mais… il est vraiment trop grand pour lui.

2017-12-04 11.00.07

Du coup, c’est son papa qui en profite et il est bien content!!

Smalt (2)Smalt (4)

J’ai beaucoup aimé tricoté ce bonnet et le jacquard. C’est une première réussite pour moi, en terme de jacquard. Jusque là, mes essais étaient plutôt ratés, voir désastreux. Mais ce bonnet est très bien. La tension de jacquard, pour la première fois, est bonne, et le motif rend très bien.

Le modèle est très addictif. Le jacquard se fait tout seul, c’est vraiment très agréable. Et puis, un bonnet, c’est vraiment du rapide. Et comme le jacquard, maintenant, ça me botte, vous allez en voir d’autre ;)

Théo-file (4)

Le second bonnet, je l’ai tricoté pour l’anniversaire de mon grand-petit frère, à la fin de l’hiver dernier. C’est un modèle Phildar, issu du catalogue d’accessoires de l’hiver dernier, le n°134. Il est aussi tricoté en Phil Randonnées de Phildar, coloris écru et piment.

Théo-file (5)

Ce modèle aussi était un vrai plaisir à tricoter. J’ai beaucoup aimé le jeu de torsades et de mailles glissées, et j’adore le rendu.

Théo-file (3)Théo-file (2)

La laine, Phil Randonnées, est vraiment très sympa à tricoter. C’est un fil assez gros, tricoté en 4.5, et composé à 40% de laine et 10% d’alpaga, et aussi 45% d’acrylique et 5% de viscose. Un fil parfait pour des bonnets bien chauds et costauds. C’est encore du Phildar, mais j’aime beaucoup le rendu de cette laine. Et sur le bonnet de mon frère, qui a déjà été pas mal porté, on voit qu’elle vieillit bien.

Mais ce qui me séduit le plus dans cette laine, c’est son aspect tweedé, avec ces petits speckles de couleurs. Sur le beige et le nocturne, comme sur les autres coloris plus neutre, ils sont dans des tons neutre, beige, marron, camel, noir… Mais sur les coloris comme le piment, les verts, jaunes et rouges, les speckles sont aussi colorés, et c’est du plus bel effet!

Trendy Châle

Trendy Châle (5)

Il y a deux ans, j’ai participé à un Kal pour tricoter le même Trendy Châle qu’Hélène. Je vous en parlais ici: j’en avais profité pour en tricoter un pour le Noël de ma belle-sœur. Mais le châle d’Hélène, il me plaisait vraiment beaucoup, et quand j’ai commencé celui de ma belle-sœur, j’ai aussi acheté la laine pour me tricoter le mien, dans ce joli coloris pain d’épice.

Trendy Châle (6)

Trendy Châle, Tuto de Melle Sophie – Parnter 3.5, Phildar, coloris écureuil

Trendy Châle (7)

Donc, ce châle, je l’ai commencé il y a deux ans… Après mon premier, qui était tout de même long à tricoter, j’étais moins motivée. Et très vite, j’ai eu mieux à mettre sur mes aiguilles… Au début, je le reprenais de temps en temps, et tricotais un ou deux rangs, mais petit à petit, je l’ai complètement abandonné.

Pourtant, je l’ai fait suivre, chaque mois, dans les en-cours à finir de ma to-do list. Et l’automne dernier, je pestais de ne pas l’avoir déjà fini! C’est pas pour autant que je l’ai repris…

Mais en septembre, j’ai trouvé que j’avais vraiment trop d’en-cours. À ce moment-là, je tricotais le gilet Safran de Clémentine, j’avais aussi un petit top (qui depuis attends que j’y revienne…), un pouf en trapilho qui traînaille depuis l’hiver dernier, et je venais de monter un pull pour moi. Du coup, j’ai décidé de finir un vieux truc avant de me mettre vraiment sur mon pull. Et j’ai fini mon Trendy Châle.

J’avais un peu peur que ce soit long: j’avais à peine tricoté deux pelotes sur les quatre que j’avais prévues. Mais, contre toute attente, c’est allé vite. Faut dire que le point mousse, on le tricote vraiment sans y réfléchir. Et mes soirées télé ont été bien rentabilisées! En une semaine, il était terminé, et j’y ai même rajouté le reste d’une pelote (environ la moitié), qu’il me restait d’une ancienne bidouille.

Trendy Châle (1)

Comme pour le premier, et comme Hélène, il est tricoté avec de grosses aiguilles (ici des n°8). Et pour lui donner son envergure, j’ai encore suivi l’astuce d’Hélène: à partir de 50 cm de hauteur, j’ai fait deux augmentations en fin de rangs, au lieu d’une.  Il est bien grand, bien enveloppant, doux et douillet à souhait, et je l’aime énormément. Pour vous dire, depuis que je l’ai fini, il ne me quitte plus!

Trendy Châle (2)Trendy Châle (3)

Pour la petite histoire, je n’ai pas tout retenu de cette aventure… À l’heure où j’écris, j’ai encore quatre en-cours, dont certains sont toujours les mêmes qu’en septembre.  Ce pouf qui attends toujours, toujours au même stade, le petit top d’été, qui attends le printemps prochain pour que je m’en occupe, mon fameux pull pour moi, qui avance bien, et je viens de monter un pull Mailin que j’ai hâte de voir avancer. Ah! et j’attends de la laine pour tricoter un pull en jacquard, qui n’attendra certainement pas son tour pour être commencé!!

Entre temps, j’ai aussi tricoté deux bonnets et une layette…

Trendy Châle (9)

Mais, je ne me mine pas, je ne crois pas pouvoir faire mieux. J’ai besoin de ces en-cours, deux sur lesquels je suis tout le temps, dans l’idéal, un facile et un  plus technique que j’alterne selon ma motivation et ma fatigue, et puis des vieux projets qui traînent, pour changer un peu, ou juste pour me motiver à avancer. Dans tous les cas, je prends  toujours autant de plaisir à tricoter, et c’est bien la seule chose qui compte!!

Blouse Errol

Blouse Errol (5)

Voilà une petite blouse bien pensée, que Clémentine aime beaucoup.

Pour arriver à ce résultat, je suis partie, comme pour la blouse Panda, d’un modèle des Intemporels pour enfants, que j’ai largement modifié.

Blouse Errol (6)Blouse à encolure boutonnée, Les Intemporels pour enfants – Coton hiboux, Mondial Tissus – Mercerie, La Droguerie

Blouse Errol (7)Blouse Errol (4)

Du patron de base, j’ai gardé le dos et les manches tel quel. J’ai modifié le devant en coupant sous la patte de boutonnage. Puis j’ai rajouté plusieurs centimètres, en largeur,  à l’empiècement du bas, pour le faire froncer. J’ai assemblé les deux pièces devant avec un passepoil. Et pour le reste, j’ai suivi le patron.

Blouse Errol (3)

J’aime beaucoup ce motif, ces petits hiboux coiffés de haut-de-forme, perchés sur leur balai. Ça change de ce qu’on a l’habitude de voir, surtout chez les petites filles. C’est mon côté fan d’Harry Potter qui ressort ;)

Pour mettre en valeur le motif, j’ai choisi ma mercerie en fonction, avec ce beau jaune moutarde, assorti aux chapeaux des hiboux. Et, vous me voyez peut-être venir, mais ce jaune, il va à merveille avec le gilet safran

Blouse Errol (1)Blouse Errol (2)

J’adore cette petite blouse. Elle est mimi et bien pratique. Mais ce gilet, vraiment, il apporte ce petit quelque chose de joyeux et chaleureux à plusieurs de ses tenues, et c’est vraiment top!!

Blouse Errol (8)

 

Le Gilet Safran

Gilet Safran (1)

Il était temps, de parler à nouveau tricot, par ici! Alors, voici un petit gilet qui pimente la garde-robe de ma Clémentine.

Gilet Safran (4)

Modèle n°5, catalogue Phildar n°674 – laine Lambswool, Phildar, coloris Citrus

Gilet Safran (5)

Ce gilet, c’est mon coup de cœur dans la collection enfant Phildar de cet hiver. J’aime beaucoup sa forme simple, son point texturé et sa couleur pepsy. C’est le gilet parfait, bien chaud et douillet pour l’hiver, qui fait aussi office de petit manteau à la demi-saison.

Un petite quelque chose sur ce jaune: il est aussi difficile à photographier qu’un bleu marine! Impossible d’avoir une photo qui reflète bien sa couleur. C’est finalement sur l’avant dernière photo, avec la petite blouse panda, qu’elle est la plus proche de la réalité. ;)

Gilet Safran (3)Gilet Safran (2)

La laine, 51% laine d’agneau et 49% acrylique, est fine, mais bien chaude. C’est surtout le point qui apporte le gonflant et le douillet du gilet. Il est finalement tout simple ce point: du point de sable, envers et endroit, du point mousse et un jeu de mailles endroits et envers pour la section en diagonale. C’est dans cette accumulation et ces répétitions que l’on trouve tout le charme du gilet.

Alors oui, le point est simple, mais si on rajoute à ça la finesse de la laine (tricotée en aiguilles n°3), ça monte très lentement… Malgré que ce soit un gilet d’enfant en taille 6 ans, j’y aurait passé deux bons mois… Presque plus de temps que pour un pull pour moi!!!

Gilet Safran (6)Gilet Safran (7)

Mais vraiment, j’aime beaucoup ce petit gilet, et je suis bien contente de l’avoir terminé!! Il va très bien à Clémentine, et avec une belle partie de sa garde-robe.

J’aime bien les gilets pour une enfant. C’est facile de la découvrir si elle à un peu chaud, c’est joli fermé sur un pantalon ou une jupe, et ouvert sur une robe. C’est vraiment une bonne pièce de dressing.

Gilet Safran (8)

J’ai encore tricoté du Phildar. J’avoue que je me lasse un peu de leurs laines. Je suis souvent déçue par leurs qualités et la manière dont elles tiennent dans le temps. J’ai des pièces qui ont juste un an et qui sont déjà en piteux état. Du coup, je me retourne de plus en plus vers d’autres marques, et je suis bien plus satisfaite. Comme Drops, par exemple, chez qui je commande régulièrement, et qui propose de très belles qualités, naturelles en plus, et à des prix beaucoup plus bas que ceux de Phildar. Et puis, j’ai envie d’essayer d’autres techniques, d’autres designers, et le tricot sans couture aussi (même si ça ne m’a jamais posé de problème, les coutures de finitions!)…

Cependant, j’aime souvent leurs modèles, surtout pour les enfants. Alors, il y aura encore du Phildar, par ici, mais d’autres choses aussi ;)

Blouse Zephir

2017-10-15 11.15.15

Mon second coup de coeur, chez atelier Scämmit, c’est pour cette blouse ample et ses jolis volants aux poignets. C’est pour les poignets que j’ai craqué en premier. Les volants, en général, je n’aime pas, mais quand ils sont tout petit et qu’ils soulignent un joli détail, comme les poignets ou un empiècement, j’aime bien. Et puis, cette blouse Zephir, elle a un potentiel robe qui me plaît beaucoup beaucoup!!

2017-10-15 11.11.55

Blouse Zephir, atelier Scämmit – Satin de coton, Mondial Tissus

2017-10-15 11.16.582017-10-15 11.12.15

J’aime bien le côté blouse, avec son ampleur, sa coupe asymétrique et son col V. Et j’aime aussi le côté chemisier avec ses jolis poignets de manches. C’est vraiment un mariage réussi.

Le choix de mon tissu me chagrine un peu, je ne suis pas certaine qu’il mette si bien le patron en valeur. Je trouve le choix du motif judicieux, mais le tissu est peu souple, et la blouse prends beaucoup d’ampleur sur le devant. Comme le bas est asymétrique, ce n’est pas forcément très joli. Par contre, j’ai l’impression d’avoir des seins énormes avec ce tombé!!

2017-10-15 11.19.12

Encore une fois, on verra à l’usage. Mais, je la porte quand même assez régulièrement, et sous mon gilet gris, en laissant les poignets dépasser, je l’aime beaucoup…

La nouvelle Marthe

Blouse Marthe (3)

Vous vous doutez bien, cette année encore, il me fallait une nouvelle Marthe. Cette blouse, je la porte tellement, dans toutes les versions que j’ai cousu, c’est un incontournable de ma garde-robe. Été comme hiver, elle va avec tout et se prête à tous les jeux. Elle est hyper confortable, son ampleur cache les repas trop copieux (et les bourelets disgracieux), et on peut facilement glisser un top dessous, ou un gilet dessus. Cette blouse, c’est un peu mon uniforme de la saison, portée avec un jean slim et un petit gilet.

Blouse Marthe (7)

Blouse Marthe, République du Chiffon – Double-gaze, Ma Petite Mercerie

Blouse Marthe (6)Blouse Marthe (2)

Cette année, j’ai choisi le tissu phare du moment, la double-gaze. J’ai acheté la mienne chez Ma Petite Mercerie, dans ce joli vert forêt, un de mes verts préférés (et même le préf de préf de mon hiver). Le tissu est fantastique à porter. Il est léger, doux et aérien, et j’aime beaucoup le gonflant qu’il prends quand il vient d’être lavé.

Sinon, j’ai suivi le patron, sauf pour le dos, où j’ai fait une fente fermée grâce au biais d’encolure, à la place du zip. Ça fait une petite goutte dans le dos, j’aime bien ce détail.

Blouse Marthe (10)Blouse Marthe (5)

Bref, une Marthe, avec tous les détails qu’on aime dans cette blouse. Une vraie réussite ce patron!! Merci beaucoup à toute l’équipe de République du Chiffon qui me ravi à chacune de leurs nouvelles collections, et encore et toujours avec ce patron ;)

Be Pretty, be happy

Blouse Be pretty (7)

C’est l’automne. Il fait un peu plus frais le matin, le soleil et toujours là, mais il chauffe plus doux, les arbres prennent de belles couleurs… C’est l’automne, et comme chaque année, j’ai envie de revêtir ses couleurs.

Blouse Be pretty (5)

Blouse Be Pretty, atelier Scämmit – Viscose, Mondial Tissus

Blouse Be pretty (2)Blouse Be pretty (6)

J’avais adoré coudre ma blouse Stockholm, et j’avais très envie de coudre à nouveau un patron d’atelier Scämmit. Les modèles sont beaux, les patrons très bien expliqués et le rendu final est sans appel. C’est propre, c’est beau, c’est astucieux, c’est simple et efficace, j’adore!

Du coup, c’était tout naturellement que j’ai regardé dans leurs patrons pour mes cousettes d’automne-hiver. Il me fallait de nouvelles blouses, et j’ai repéré chez eux,  deux modèles qui correspondent en tous points à mes envies. Et j’avais envie de petits, tout petits, volants…

Blouse Be pretty (1)

 

Robe Sakura

Robe Sakura (3)

Comme beaucoup d’autre, j’ai succombé devant le joli tombé et la douceur des tissus double gaze. Et j’avais vraiment envie d’en faire une robe pour ma Mandarine. Et encore, je voulais aussi tester les patrons d’Ikatee.

Robe Sakura (2)

Robe Sakura, Ikatee – Double gaze, Ma Petite Mercerie

Robe Sakura (6)

J’ai eu beaucoup de mal à faire ressortir ce bleu. Peu importe l’éclairage, la position et l’appareil photo, il prend toujours des reflets bizarres. C’est un bleu orage, un joli bleu gris, bien profond.

Pour assortir, et plutôt que d’y mettre un passepoil, j’ai choisi ce joli ruban fleurit. J’en ai récupéré tout un stock de la maman d’une amie, j’aime beaucoup, je leur trouve un côté folklorique, et ils me rappellent mon enfance et les rubans que ma mère mettait sur mes robes. Et j’ai assorti mes boutons à mon ruban. Comme quoi, il y a un problème de couleurs, puisque les boutons sont du même bleu-vert que le fond du ruban.

Robe Sakura (4)Robe Sakura (5)

C’était un vrai régal à coudre. La construction est sympa, les explications limpides, et le tissu trop top. C’est toujours facile de coudre du coton, c’est très agréable, tous passe bien! Et là, entre ce joli bleu et le ruban, j’ai vraiment passé un très bon moment.

Robe Sakura (8)Robe Sakura (9)

Clémentine aime beaucoup cette robe. J’ai vraiment de la chance avec elle: en général tout lui plaît, surtout si c’est moi qui l’ai fait. Son frère, c’est exactement l’inverse, c’est bien mieux quand c’est acheté…

Robe Sakura (7)

En tout cas, je lui aime beaucoup ce côté bohème, à ma fille. Et vraiment, le tombé de ce tissu me plaît. J’aime bien aussi son épaisseur, qui conviendra aussi cet hiver, avec un top dessous et des collants. Et avec l’ampleur du modèle, on est sûr de ne pas être gênée!!

Un joli coup de cœur pour toute les deux…

Chemisier Nellie

Chemisier Nellie (1)

Il a fait gris, et les températures ont chuté. Il y avait même un peu de brouillard, le matin, si bien que les enfants ont mis leur petit manteaux pour aller à l’école. Incroyable pour un mois de septembre! Nous avions même fini par ranger les sandales, petites robes d’été et autres shorts, et on se préparait déjà à rassortir les couettes. Lire la suite

Ma petite écolière

Tablier d'été (5)

Cette année encore, j’ai cousu les tabliers d’école de Clémentine. Et encore une fois, j’ai fait un modèle spécial pour les temps chauds, et un autre pour tout l’hiver. J’ai aussi garder le même cahier des charges, à savoir: un tissu coton, des pressions solides, une coupe ample. Et cette année, la couleur est le bleu ;)

Pour le modèle de mi-saison, rien de nouveau, je suis partie exactement sur le même modèle, avec les mêmes modifications, que celui de l’année dernière. Lire la suite